Loctudy : le bulletin municipal falsifie l’Histoire

Loctudy : le bulletin municipal falsifie l'Histoire

L’Estran – le bulletin municipal n° 77 du mois de février 2020 – réserve une surprise aux lecteurs attentifs. Sous la rubrique « Histoire Locale » un article très documenté, non signé, retrace l’histoire du Château et du domaine du Dourdy, des origines de la propriété foncière en 1414… jusqu’à nos jours.

Et, surprise, on lit cette phrase invraisemblable :

« Contrevérité » est un mot poli pour dire ici : mensonge, falsification délibérée de l’histoire…

Lorsque 4000 réfugiés espagnols, fuyant le fascisme dans leur pays, sont arrivés dans le Finistère, le préfet a lancé un appel aux maires afin de les répartir dans le département et de les accueillir dignement.

Un seul maire a refusé : celui de Loctudy, Charles Jehan de Penfentenyo, et a même fait voter ce refus par son conseil municipal !

C’est en définitive le préfet, contre l’avis du maire, qui a réquisitionné le domaine du Dourdy afin d’accueillir une partie des familles. Une quarantaine de familles ont été reçues au Guilvinec par la municipalité de gauche.

Il est invraisemblable et scandaleux que dans un bulletin municipal on ose transformer ce refus honteux en un accueil volontaire.

 

Un article du Télégramme, clair à ce sujet :

https://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/retirada-le-dourdy-chateau-d-accueil-13-02-2019-12208328.php

2 extraits édifiants :

Références :

Un article de Claude Péron dans la revue Cap Caval n°38 (Juillet 2017)

https://bigouden1944.files.wordpress.com/2019/03/article-capcaval-rc3a9fugies-espagnols.compressed.pdf

La lettre du préfet aux maires du Finistère en Août 1937

https://bigouden1944.files.wordpress.com/2019/09/lettreduprefet1937.jpg

 

Documentation sur :

https://bigouden1944.wordpress.com/republicains-espagnols-en-pays-bigouden/

https://loctudyquoi.wordpress.com/municipales-a-loctudy/

et sur le site www.mere29.com de l’association MERE 29 (Mémoire d’Exil des Républicains Espagnols)

http://www.mere29.com/wp-content/uploads/2017/07/Cap-Caval-38-article-R%C3%A9fugi%C3%A9s-espagnols-1937.pdf

 

Le maire de Loctudy

 

Charles Marie Jehan Yves de Penfentenyo (1872-1970), né le 17 février 1872 à Alger, général, maire de Loctudy entre 1936 et 1950. Le manoir familial de Kervereguen, à Loctudy, est situé à quelques centaines de mètres du Dourdy.

Il a fait voter son désaccord [pour l’accueil des réfugiés] au motif que les touristes n’allaient pas venir passer leurs vacances dans un Loctudy envahi par les communistes !

Il fut l’un des rares maires non destitués par le régime de Vichy. Le sabre et le goupillon, mais pas la charité, ni l’humanité…

 

Sources : Gaston Balliot https://bigouden1944.wordpress.com/

 

EN COMPLÉMENT

 

Cet article dans le bulletin municipal du mois de février, alors que la campagne des élections municipales bat son plein, ne doit sans doute rien au hasard. Sa conclusion qui insiste lourdement sur le caractère privé du domaine du Dourdy précise ainsi que « d’autres projets pourraient très bien s’inscrire afin de mettre en valeur ce site unique » et « qu’il est donc indispensable aujourd’hui, de le préserver, de l’adapter et de l’intégrer aux nouvelles options de revitalisation de la commune en lui imaginant une nouvelle vie. »

Il ne serait guère étonnant que se dessine une opération immobilière de luxe, non loin du port de plaisance, une « option de revitalisation » ou une « réhabilitation de qualité» qui s’accompagnerait des juteux profits subséquents.

Le propriétaire actuel du domaine du Dourdy, via la société TIKVA, est Yoav Peretz. Un magnat de l’immobilier de luxe franco-israélien.