Conférence jeudi 16 mai à 18h, Quimper

Parce que l’horreur des massacres de masse en Israël doit cesser, nous vous invitons à une conférence :
                                                      le jeudi 16 mai, à 18h, Halles St-François, Quimper
                                         avec le professeur Le Nen, chirurgien humanitaire brestois.
APPEL NATIONAL DU PCF (7 mai 2024)
Le gouvernement d’extrême-droite de Netanyahou a entrepris d’intensifier ses bombardements sur Rafah et d’intervenir militairement dans cette ville, quelques heures à peine après l’accord du Hamas sur un possible cessez-le-feu. Il a donc fait le choix criminel de franchir une nouvelle étape dans l’horreur des massacres de masse alors que plus de 1,5 million de Palestiniens, exposés à la famine, sont enfermés dans cette enclave. Il a également choisi délibérément de piétiner les espoirs d’un cessez-le-feu et de la libération des otages.
L’Union européenne et les États-Unis portent également une lourde responsabilité. Leur absence de réaction les rend complices de ces crimes de guerre.
La prise de contrôle du point de passage de Rafah, seul lieu d’entrée de l’aide alimentaire, bafoue l’arrêt de la Cour internationale de justice qui enjoignait le gouvernement israélien d’arrêter les opérations conduisant à un « risque génocidaire ». Elle aggrave les menaces d’un embrasement généralisé du Proche-Orient.
Le PCF exprime sa solidarité envers les victimes civiles palestiniennes de cette nouvelle offensive, ainsi qu’avec les forces israéliennes porteuses de la voix de la paix et de la libération des otages.
Le PCF exige que la France prenne enfin des initiatives concrètes pour contraindre le gouvernement israélien à arrêter le bain de sang et à accepter un cessez-le-feu immédiat et permanent et permettre la libération des otages comme des prisonniers palestiniens. L’heure est aux sanctions contre le gouvernement de criminels de guerre de Netanyahou.
  • Suspension de l’accord d’association UE-Israël.
  • Arrêt de la livraison d’armes, de munitions, de composants militaires et de toute coopération militaire.
  • Rappel de l’ambassadeur de France à Tel-Aviv pour consultations.
  • Traduction de Benjamin Netanyahou et de son gouvernement devant la justice internationale.
Si la Cour pénale internationale émet un mandat d’arrêt contre eux, la France devra faire tout son possible pour qu’il soit appliqué.
Alors que le peuple palestinien endure l’un des plus grands massacres de son histoire, il devient urgent que la France reconnaisse immédiatement l’État de Palestine, sur la base des frontières de 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale, aux côtés de l’État d’Israël.

la France doit agir pour une coalition internationale pour le cessez-le-feu et la paix

Déclaration du Conseil National du PCF du 10 décembre :
la France doit agir pour une coalition internationale pour le cessez-le-feu et la paix

La rupture de la trêve à Gaza a signifié non seulement la reprise, mais aussi l’intensification des opérations militaires israéliennes, désormais dans le sud de la bande de Gaza, exposant directement des centaines de milliers de personnes aux bombardements.

La population civile palestinienne, prise en étau, en est la première victime. Elle se retrouve acculée près de Rafah et totalement démunie. Près d’un million d’enfants ont été déplacés de force et se retrouvent sans eau, nourriture ni protection.

Les alarmes impérieuses et nombreuses lancées par les agences de l’ONU et les ONG sur l’effondrement humanitaire, sanitaire, alimentaire à Gaza qui menace l’existence des 2,4 millions de Gazaouis ne sont pas entendues par le gouvernement suprémaciste de Benyamin Netanyahou qui poursuit les massacres de masse, les crimes de guerre, les déplacements forcés et les expulsions de populations.

C’est la réalité des opérations de l’armée israélienne à Gaza comme à Jérusalem-Est. En Cisjordanie, l’armée et les colons d’extrême droite arrêtent, expulsent violemment les civils palestiniens.

Les atrocités des actes terroristes du Hamas et d’autres forces du 7 octobre contre les civils israéliens ne justifient en rien ce massacre, qui viole toutes les règles du droit international.

Face à la gravité de la situation, le secrétaire général de l’ONU a activé l’article 99 de la charte des Nations Unies.

Reculant les limites de la honte, le gouvernement des États-Unis a imposé un veto contre une résolution appelant à un cessez-le-feu, alors que 13 des 15 États membres du Conseil de sécurité la soutenaient.

Il a en outre approuvé, sans passer par le Congrès, la vente a Israël de 14 000 obus équipant des chars de combat engagés dans l’offensive à Gaza. Il portera dans l’histoire la responsabilité d’avoir ainsi encouragé, seul, la poursuite du massacre, contre la position de l’immense majorité des Etats et des peuples.

Le gouvernement américain ne peut pas imposer sa loi au monde ! Un cessez-le-feu immédiat et permanent est urgent. La France peut et doit prendre une initiative pour constituer une large coalition internationale pour le cessez-le-feu et la paix, avec l’ensemble des États qui portent cette exigence, capable de l’imposer au gouvernement israélien.

Le PCF affirme sa solidarité avec toutes les forces progressistes palestiniennes et israéliennes qui luttent pour une solution de paix dans la justice et le droit, avec les familles des otages israéliens qui s’opposent au gouvernement Netanyahou, avec les familles palestiniennes frappées par le deuil.

Le PCF rappelle son engagement pour :

➡️ Un cessez-le-feu permanent avec la fin des bombardements et du déplacement forcé de la population et le retrait de l’armée israélienne de Gaza.
➡️ La libération de tous les otages détenus par le Hamas.
➡️ La mise en place d’un corridor humanitaire permanent pour acheminer les produits de première nécessité.
➡️ La protection de toutes les personnes civiles, quelle que soit leur nationalité.
➡️ La cessation de la coopération militaire avec l’État d’Israël et la suspension de l’accord d’association qui lie celui-ci à l’Union européenne, tant que le droit international sera bafoué.
➡️ La levée du blocus de Gaza, en place depuis 2007.
➡️ La libération des prisonniers politiques palestiniens, à commencer par celle de Marwan Barghouti, capable de porter les aspirations de son peuple et l’exigence de paix, à l’opposé du projet intégriste du Hamas.
➡️ Une initiative diplomatique de la France pour une paix juste et durable sur la base des résolutions de l’ONU, en particulier la résolution n° 242 du Conseil de sécurité des Nations Unies de 1967, exigeant le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés.
➡️ La reconnaissance de L’État de Palestine par la France, conformément au vote du Parlement français en 2014 et sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale, aux côtés de l’État israélien, doit permettre d’ouvrir le débat dans l’Union européenne afin d’aboutir à la même reconnaissance votée par le Parlement européen la même année. Le PCF salue l’annonce dans ce sens du gouvernement de gauche espagnol.
➡️ La traduction des dirigeants israéliens et ceux du Hamas devant la Cour Pénale Internationale.
➡️ La condamnation des viols, utilisés comme armes dans la guerre en cours.

Le Parti communiste français appelle à la plus large mobilisation contre les logiques de haine et de guerre qui ont trop ensanglanté le Proche-Orient, pour faire prévaloir l’exigence d’une paix dans la justice et la démocratie entre les peuples palestinien et israélien.

Le PCF appelle à participer aux rassemblements qui se tiennent dans toute la France sur la base de cet appel avec l’ensemble des forces progressistes qui se battent pour la paix et la justice.


*****
En lien avec ce qui précède :

 

Appel des forces de gauche pour la paix et la justice

Israël – Palestine : pour la paix et la justice, nous manifesterons samedi 18 novembre

Les bombardements qui frappent et endeuillent la population civile de Gaza s’accompagnent d’une catastrophe humanitaire avec le déplacement forcé de la population, le manque d’eau, de nourriture et d’énergie du fait du blocus sans compter la destruction des infrastructures hospitalières et le manque de moyens médicaux pour porter secours aux blessés. Lire la suite

Halte au massacre à Gaza ! La France doit exiger un cessez-le-feu immédiat

Suite à l’appel lancé par une vingtaine d’organisations (*) plusieurs centaines de manifestants se sont retrouvés, samedi 11 novembre place St Corentin à Quimper.
Deuxième manifestation depuis le 28 octobre, le nombre croissant de manifestants démontre bien l’exigence d’une résolution pacifique de cette guerre qui fait des milliers de victimes, tant palestiniennes qu’israéliennes.
Face à une assemblée digne et silencieuse, Yves Jardin, président du collectif cornouaillais de France Palestine Solidarité, a lu un texte collectif (*) appelant à un cessez le feu immédiat à Gaza pour que cessent « les bombardements, les offensives terrestres et les déplacements forcés de populations” et demandant la levée immédiate du blocus. ” Nous rendons hommage à l’ensemble des populations civiles, palestiniennes et israéliennes, victimes de crimes de guerre. Chaque vie compte. »
Après une minute de silence, un cortège s’est ensuite élancé vers la place de la Résistance marquant ainsi la fin de ce rassemblement.

Le PCF du pays bigouden vous appelle à rejoindre les manifestations exigeant la paix tant que ce conflit perdure” Lire la suite

Lettre de démission de Craig Mokhiber, directeur du Bureau de New York du Haut Commissariat aux droits de l’homme

Lettre de démission de Craig Mokhiber, directeur du Bureau de New York du Haut Commissariat aux droits de l’homme
adressée le 28 Octobre 2023 au Haut commissaire des droits de l’homme, Volker Turk.

Monsieur le Haut Commissaire,

Ceci sera ma dernière communication officielle en tant que directeur du Bureau de New York du Haut Commissariat aux droits de l’homme (OHCHR).

Je vous écris dans un moment de grande détresse pour le monde, y compris pour beaucoup de nos collègues. Une fois encore, nous assistons à un génocide qui se déroule sous nos yeux, et l’Organisation que nous servons semble impuissante à l’arrêter. En tant que personne ayant enquêté sur les droits de l’homme en Palestine depuis les années 1980, ayant vécu à Gaza comme conseiller des Nations unies pour les droits de l’homme dans les années 1990, et ayant effectué plusieurs missions de défense des droits de l’homme dans le pays avant et depuis ces périodes, cette situation me touche personnellement. Continue reading “Lettre de démission de Craig Mokhiber, directeur du Bureau de New York du Haut Commissariat aux droits de l’homme”

Crozon 21 Mai Rassemblement pour la Paix et le Désarmement nucléaire

RDV au Fret – Débats, expositions, musique avec Pol Huellou, Tony Mc Carthy, Gilles Le Bigot et invités surprises

Le président Macron, et son gouvernement, au prétexte que les moyens financiers seraient insuffisants
Imposent une réforme antisociale des retraites contre l’aspiration largement majoritaire de la population,
Refusent de répondre à des besoins sociaux élémentaires en matière de salaires, et de pensions
Refusent les moyens nécessaires aux services publics de l’éducation, de la recherche, de la santé, etc
Ne respectent pas les engagements de la France pour la transition écologique et la lutte contre les dérèglements climatiques ;
En revanche ils entendent dans le même temps nous imposer une Loi de Programmation Militaire (LPM) de 413 milliards d’euros sur 7 ans soit une augmentation de 40 % par rapport à la LPM précédente, afin de respecter les exigences de l’OTAN !!

Cette LPM inclue de l’ordre de 60 milliards d’euros pour les armes atomiques en violation du Traité de Non-Prolifération Nucléaire (TNP) signé et ratifié par la France en août 1992 et en contradiction avec le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) adopté par l’assemblée générale des Nations Unies en juillet 2017 et entré en vigueur le 21-01-2021.

Ensemble contre la loi retraite et contre la loi de programmation militaire !!
Oui à une loi de programmation pour les besoins sociaux: santé, éducation, recherche, hôpitaux !

Lien vers le flyer “21 mai à Crozon” du Mouvement de la Paix


Notre soutien paru dans le journal Le Télégramme le 17/05

Le PCF du Pays bigouden soutient le rassemblement pour la paix
Publié le 17 mai 2023 à 14h20
Le PCF du Pays bigouden soutient et appelle à participer au rassemblement du dimanche 21 mai, à 14 h, au Fret, face à l’Ile Longue, à l‘initiative du Mouvement de la paix en faveur du désarmement nucléaire, du climat et de la diminution des dépenses d‘armement.

« Lors de ses vœux aux armées, Emmanuel Macron a annoncé, le 20 janvier, une enveloppe supplémentaire de 413 milliards d‘euros aux budgets de la défense pour l’exercice 2024-2030, soit une augmentation de plus de 100 milliards par rapport au dernier exercice 2019-2024. Au regard du refus de la grande majorité des citoyens et des nombreuses manifestations qui ont traversé le pays depuis le mois de janvier contre la réforme des retraites, il faut mettre en relation cette augmentation substantielle avec les 12 milliards qu’Emmanuel Macron dit chercher désespérément pour justifier sa loi », dénonce dans un communiqué le PCF du Pays bigouden. Il rappelle aussi que « ce rassemblement revêt une importance particulière puisque le lendemain s‘ouvrira d’une part à l‘Assemblée nationale le débat sur la loi de programmation militaire et d’autre part Emmanuel Macron sera à Hiroshima au sommet du G7 ».