Guy Laurent un ardent et efficace défenseur de la pêche bigoudène.

Le PCF du Pays Bigouden a été en permanence un ardent défenseur de la pêche artisanale.
Il comptait dans ses rangs des marins pêcheurs prenant une part importante à la pérennité de cette activité essentielle pour notre secteur.

Déjà à Loctudy le parti communiste avec Guy Laurent  dénonçait les dangers du Traité de Maastricht en particulier pour l’avenir de la pêche dans notre région.
La zone de libre-échange prônée par les traités européens les inquiétaient et ils alertaient déjà sur les risques qui se sont avérés réels.

Guy Laurent, patron pêcheur à Loctudy, était un des fers de lance de la défense de la pêche artisanale. Il avait pris des responsa  bilités importantes dans ce secteur, analysait la situation avec lucidité et avancait des propositions pour l’avenir. Il était écouté et respecté.
Ses propositions pour le développement du port de Loctudy étaient écoutées et appréciées. On a d’ailleurs donné son nom à un quai du port de Loctudy dont il avait été à l’origine.
Il écrivait régulièrement sa chronique maritime dans le Travailleur Bigouden le journal du Parti Communiste du Pays Bigouden.
Vaincu par la maladie il nous a prématurément quitté en 1994 à l’âge de 54 ans.

  Guy Laurent (1940-1994): un marin-pêcheur dévoué à la cause de ses camarades.

Né le 3 mars 1940, Guy Laurent est devenu mousse sur un bolincheur à 16 ans. En 1959, sa formation de capacitaire accomplie, il obtient une dérogation – il n’a que 19 ans – pour remplacer son père, malade, au commandement du chalutier familial, le Sylviane-Dany. En 1965, Guy Laurent fait construire un chalutier hauturier en bois de 18 mètres, le Lorez Vraz qu’il exploitera pendant dix ans au large. En 1975, il pratique la pêche côtière sur l’Arlequin, un chalutier côtier de 15 mètres qu’il a acquis. Mais sa carrière en mer s’interrompt brutalement en 77. Malade, il doit mettre sac à terre et se reconvertir pour un travail administratif. De 1980 à 1993, il sera employé à l’administration des Pêcheries de l’Ouest Bretagne au Guilvinec, dont il avait été vice-président et l’un des fondateurs.

Durant toutes ces années, comme représentant syndical, il œuvre avec persévérance à l’organisation des marins, des dockers, des ouvriers poissonniers, des employés de marée. Il multiplie les contacts avec les mareyeurs. Au syndicat des marins CGT, Guy est apprécié pour ses connaissances, sa maîtrise des problèmes, sa clairvoyance, son comportement positif, face aux multiples problèmes de la pêche. En 1982, il remplace son frère Jean-Yves qui continue la pêche en mer à la Commission Exécutive de l’Union Locale CGT. En 1985, il est élu secrétaire de l’UL CGT de la région bigoudène, poste qu’il occupera jusqu’à son décès. En 1987, il est élu à la commission exécutive de l’Union départementale CGT du Finistère. L’UD le mandatera pour la représenter à la Commission Pêche du Conseil Économique et Social de Bretagne.

Guy Laurent était aussi très engagé au Parti communiste. Il a adhéré en 74. Il a été secrétaire de Cellule à Loctudy, membre du Comité de section du PCF Pays Bigouden et a pris part aux travaux du Comité Fédéral où ses interventions portaient souvent sur la pêche et l’économie du Pays Bigouden. Il a collaboré activement aux travaux de la Commission Nationale maritime du Parti communiste, apportant une contribution importante pour un projet de loi porté par les élus PCF. Il tenait une chronique maritime dans le journal du PCF Pays Bigouden “Le Travailleur Bigouden”. Il fut candidat communiste aux élections cantonales et législatives (en 1993), conseiller municipal de Loctudy.

Après son décès, la municipalité de droite de Loctudy donna même son nom à un quai du port de pêche.

Un militant infatigable et clairvoyant.


L’hommage à Guy Laurent paru dans le journal Le Travailleur Bigouden (numéro 154 de 1994)


Article paru dans Le Chiffon Rouge, blog du PCF de Morlaix, en hommage à Guy Laurent


Guy Laurent avait travaillé sur un projet d’avenir pour le port de Loctudy, plan dont d’ailleurs réalisé partiellement. Ce n’est pas pour rien que son nom a été attribué à un quai du port.

Article paru dans l’Estran, bulletin municipal de Loctudy pour l’inauguration du quai Guy Laurent


Quelques unes des chroniques maritimes dans le Travailleur Bigouden
celles d’avant 1994 étaient écrites par Guy Laurent

(vous pouvez retrouver l’ensemble sur les archives du Travailleur Bigouden)

Guy Laurent faisait partie du Comité de rédaction du journal

Petit rappel à ce sujet :

  • 1991 plan de casse de  bateaux de pêche, plan Mellick
  • 1992 traité de Maastricht instaurant la déréglementation pour l’Union européenne
  • 1994 manifestation des marins pêcheurs à Rennes
  • 2005 les Français rejettent par référendum le TCE (Traité Constitutionnel Européen)
  • 2007 traité de Lisbonne imposé par les droites et les Sociaux Démocrates en violation de la décision des Français en 2005
  • 2008 suppression du port de pêche de Lesconil

Outre Guy Laurent on trouve parmi les auteurs des chroniques maritimes Yann Appéré, Mimi Cariou, Pierre Coquet, Jacques Dronval, Yves Goasdoué, Jean Kervision, Yves L’Helgoualc’h, Henri l’Hénoret, Robert Perez, Jean-Michel Le Lay, V. Le Paoe, Sylvie Le Roux, Piero Rainero.

2002


Ce collectif cité ci-dessus a édité une brochure en 2006 que vous pouvez télécharger ici, en pdf


2001


2000

 


1999


1998


1997


1996

 



1995


1994

1993



1992 



 






1991



1990








 


1989




 



1988


 




 

 

1987

1987

1988

 

1987

1987
1986

1986

1986





1985



1985


 




janvier 1985

novembre1984


1984


Mai 1984



Mars 1984


1983

 


mai 1983


décembre 1982


juillet 1982



Mai 1982


février 1982



décembre 1981


aout 1981



juin 1981


avril 1981


février 1981



janvier 1981



décembre 1980


1980


1980



1980


 


1980


1980



1979








1978








1977


Pour voir les chroniques maritimes antérieres à 1978 vous pouvez consulter
les archives du journal Le Travailleur Bigouden ICI