Énergie : stopper la déréglementation, aller vers une indépendance énergétique

AG des communistes du Finistère, à Kernevel (70 participants) le 13 novembre 2021

Intervention de Bernard Jasserand, élu communiste à Quimper, membre du CD PCF 29 et de la commission Energies de Bretagne

La hausse des factures d’énergie s’invite dans la campagne électorale, l’humanité de mercredi dernier a fort justement rappelé les chiffres de la précarité énergétique en France ;

12% des Français ont dépensé plus de 8% de leurs revenus en 2019 pour payer la facture énergétique. (imaginons ce pourcentage aujourd’hui ?).

14% des français déclarent avoir souffert du froid durant l’hiver 2019.

300 000 ménages ont subi une coupure de gaz ou d’ électricité à la suite d’un impayé.

4 ménages sur 10 ont un logement mal isolé.

76000 ménages ont bénéficié du fonds de solidarité logement pour l’aide au paiement des factures d’énergie en 2018 pour lequel les 43 fournisseurs privés ne versent aucune contribution.

Les prétendues vertus du marché ont abouti à l’explosion du prix du gaz et de l’électricité en 20 ans.

Il ne suffit pas aujourd’hui de se contenter de dire; malheureusement nous avions raison, mais bien d’avancer des mesures immédiates pour faire baisser les factures d’énergie en réduisant les taxes actuellement de 34% pour l’électricité, de 27% pour le gaz et de 60% pour le carburant.

C’est ce que nous exigeons ;

La réduction de la TVA à 5,5%

L’interdiction des coupures d’électricité et de gaz pour les ménages en précarité énergétique.

L’augmentation du chèque énergie jusqu’à 700€/an en obligeant toutes les entreprises à le financer.

Aucun bilan n’a été tiré des 20 dernières années de déréglementation du secteur et la prochaine étape prévue par les tenants de la « concurrence libre et non faussée », pourrait conduire en 2023, à la fin des tarifs régulés électricité pour les entreprises et à la fin du tarif régulé Gaz pour les particuliers ce qui débouchera sur une nouvelle envolée des factures entraînant plus de précarité énergétique et des difficultés économiques pour les entreprises consommatrices.

Les députés communistes ont porté une proposition de résolution qui vise à faire reconnaître une « exception énergétique » au sein de l’union européenne pour sortir le secteur de l’énergie du marché. La France appelée à présider l’union européenne en janvier prochain aura la possibilité de la faire aboutir, nous aurons une grande bataille à mener.

Baisse des tarifs, indépendance énergétique du pays, maintien d’une importante filière industrielle, relocalisation industrielle et sauvegarde de la planète…passe par la reconstruction d’un grand service public de l’énergie, structurer dans une entreprise intégrée de la production du transport et de la distribution.

https://www.pcf.fr/actualite_prix_de_l_nergie_le_gouvernement_totalement_c_t_des_ses_pompes_fabien_roussel

 

Partager