Appel aux rassemblements jeudi 18 juillet 12 h – Fête du Travailleur Bigouden samedi 20 juillet à Lesconil

La fédération du Finistère du PCF appelle à participer aux rassemblement syndicaux ce jeudi 18 juillet  à 12h00 devant la sous-préfecture de Brest et la préfecture de Quimper .


Il faut mettre la pression populaire face au déni de Macron, face aux choix patronaux pour que dès cet été,  la contre-réforme des retraites soit abrogée, les salaires et les pensions soient augmentés, et qu’on commence à réparer et développer les services publics tels que l’école et l’hôpital.

Pour cela les communistes appellent  les forces du Nouveau front populaire à l’unité et à sortir par le haut de la situation de blocage actuelle.

Il appartiendra au président de la République, tirant les conséquences des résultats des élections législatives, de nommer un·e Premier·ère ministre issu·e du Nouveau Front populaire permettant ainsi la constitution d’un gouvernement du Nouveau front populaire.

Départ collectif pour Quimper : rdv 11h30 au rond-point de Kermaria à Pont-L’Abbé.

Communiqué du PCF du 7 juillet

Ce 7 juillet restera dans l’histoire.

Les Français et les Françaises dans la diversité de leur vote ont porté le Nouveau Front populaire en tête du scrutin et déjoué le scénario d’une majorité absolue du Rassemblement National à l’Assemblée.

Le PCF remercie les millions d’électrices et d’électeurs qui se sont rassemblé·es et qui, durant l’entre-deux tours, ont consacré toutes leur énergie à empêcher un désastre démocratique.

Grâce à elles et à eux, le Rassemblement National ne dispose pas de l’hégémonie dont il rêvait afin d’avoir les mains libres pour porter atteinte à nos libertés et aux valeurs de notre République.

Le Rassemblement national progresse néanmoins très significativement à l’Assemblée nationale. Il demeure un grave danger pour la République. Notre mobilisation, notre unité seront donc indispensables dans la période qui s’ouvre.

Les très nombreux témoignages qui ont marqué la campagne montrent à quel point cette progression de l’extrême droite se manifeste concrètement dans notre pays par la libération de la parole raciste, antisémite et xénophobe et des passages à l’acte violents de la part d’individus ou de groupes extrémistes.

Le président de la République et sa politique, responsables de cette situation, sont battus ce soir.

Les électeurs et les électrices ont sanctionné fortement Emmanuel Macron et une politique tout entière dévouée aux intérêts des marchés financiers, des actionnaires des grands groupes, des gros patrimoines.

Ce second tour des élections montre que la gauche rassemblée a permis cette sanction du pouvoir et l’indispensable sursaut républicain.

Elle progresse en nombre de sièges, mais il nous manque encore beaucoup de député·es pour rassembler une majorité large à l’Assemblée.

Le Parti Communiste Français, pour ce qui le concerne, salue l’élection d’Elsa Faucillon et Stéphane Peu au premier tour ainsi que celle lors de second tour de Jean-Paul Lecoq, Edouard Bénard, Soumya Bourouaha, André Chassaigne, Yannick Monnet, Nicolas Sansu. Nous saluons aussi l’élection de nos huit collègues d’Outre-Mer ainsi que celle d’Emmanuel Maurel de la Gauche républicaine et socialiste.

Nous sommes d’ores et déjà prêts à former un groupe comme dans le précédent mandat avec sa culture de travail parlementaire. Nous sommes prêts à accueillir celles et ceux qui se retrouvent dans cet état d’esprit de travail et de respect. 

Dans ce scrutin, nous perdons plusieurs de nos élus sortants, emportés par la vague d’extrême droite qui aura balayé cette large partie de la France qui se sent méprisée et ignorée depuis trop longtemps. Nous devrons en tirer tous les enseignements.

La gauche doit créer les conditions de reconquérir ces territoires où le RN a fait élire un grand nombre de ses député·es. 

Notre pays entre à présent dans une nouvelle période de son Histoire. 

Pour nous, l’heure est à l’action au service des aspirations que vient d’exprimer notre peuple, son besoin de changements profonds et durables, son attente de salaires dignes, d’emplois de qualité, de services publics reconstruits, de protection dans tous les aspects de sa vie quotidienne. Répondre aux urgences sociales et climatiques nécessitera d’importants moyens financiers et démocratiques renouvelés.

Avec l’esprit de responsabilité qui a marqué toute leur Histoire, les communistes et leur secrétaire national Fabien Roussel entendent y contribuer pleinement. Nous prendrons collectivement les décisions en ce sens dans les jours qui viennent. Le Parti communiste français prendra toute sa place au sein du Nouveau Front populaire pour faire gagner les propositions défendues ensemble.

Ensemble, les forces politiques à l’initiative de ce rassemblement, proposeront les meilleurs chemins pour y parvenir.

Nous appelons l’ensemble des forces vives de la nation, les organisations syndicales et le mouvement associatif, les acteurs du monde de la culture et de la création, la jeunesse et les citoyen·nes, à se retrouver pour construire cet espoir. 

Nous pouvons ouvrir un chemin d’espérance pour la France. Soyons à la hauteur de l’immense espoir de changement exprimé par les Français et les Françaises.

Hommage à Jean Le Brun samedi 29 juin au Guilvinec

A l’initiative de la mairie du Guilvinec une plaque en hommage à Jean Le Brun sera inaugurée samedi 29 juin à17h devant l’école Jean Le Brun, rue du château, au Guilvinec.
En lien ci-dessous une biographie de Jean Le Brun, résistant, déporté par les nazis, ancien maire communiste du Guilvinec
Sur le site de l’histoire de la Résistance en Pays Bigouden “bigouden1944” :
NB : en raison de la campagne électorale aucun discours ne sera prononcé ce jour-là.

Le programme complet du Front Populaire

Préambule au programme :

Le Nouveau Front Populaire rassemble des femmes et des hommes
issus d’organisations politiques, syndicales, associatives et
citoyennes qui s’unissent pour construire un programme de rupture
avec la politique d’Emmanuel Macron, répondant aux urgences
sociales, écologiques, démocratiques et pour la paix.
Nous combattons le projet raciste et de casse sociale de l’extrême
droite et voulons l’empêcher d’arriver au pouvoir.
Nous refusons les attaques contre nos libertés démocratiques
et la répression vis à vis des forces sociales et associatives,
particulièrement bafouées ces dernières années.
Nous luttons contre la multiplication des discours de haine et
contre la prolifération des menaces et des violences qui abîment
notre démocratie.
C’est pourquoi notre majorité et nos parlementaires s’engagent
à porter ces principes éthiques tout au long de la mandature
en refusant la diffusion de fausses informations, la calomnie,
le cyberharcèlement, et les incitations à la haine, y compris sur
internet.
En donnant une majorité de députés au Nouveau Front Populaire,
les Françaises et les Français écriront une nouvelle page de
l’histoire de France.
Les 30 juin et 7 juillet, votez pour le Nouveau Front Populaire Lire la suite

Déclaration du conseil national du PCF

POUR CONSTRUIRE L’ALTERNATIVE A MACRON ET AU RASSEMBLEMENT NATIONAL
LE PCF APPEL A INVESTIR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE

(Adoptée à 97 POUR 1 ABSTENTION)
*
Au lendemain des élections européennes, l’Europe et la France se retrouvent devant un défi historique.
Dans de nombreux pays de l’Union européenne, l’extrême droite arrive en tête ou en seconde position et obtiendrait près de 200 élu⸱es, pesant ainsi plus fortement que jamais au Parlement européen. Les plus fortes progressions sont enregistrées en France par le Rassemblement national, en Italie par Fratelli d’Italia, au Pays-Bas par le PVV et en Allemagne par l’AFD. Cette progression des forces d’extrême droite est d’autant plus dangereuse qu’elle s’oppose frontalement aux immenses défis à relever sur le continent européen et aux réponses émancipatrices à y apporter.
En France, l’extrême droite, avec 36,93% des suffrages, obtient un résultat sans précédent dans notre histoire. À lui seul, le Rassemblement national totalise 31,47% des voix et arrive en tête dans tous les départements du pays à l’exception de quatre d’entre-eux. Cette progression funeste s’accompagne d’ores et déjà d’une montée de la xénophobie, du racisme et de l’antisémitisme, de la multiplication des discriminations, de la mise en cause des principes les plus fondamentaux de notre République, et même d’exactions innombrables de groupes factieux. Nous ne laisserons pas l’extrême droite diviser la nation par sa politique de haine.
Ces élections européennes ont montré l’ampleur de la crise du capitalisme, à quel point les politiques européennes néolibérales au service du capital, l’austérité renforcée, ont alimenté la progression de l’extrême droite. Les électeurs et électrices ont décidé de sanctionner massivement Emmanuel Macron. Ces élections sont une nouvelle démonstration de la catastrophe démocratique en cours à laquelle ont conduit l’autoritarisme du pouvoir et une Vème République présidentialiste qui ne cesse de bafouer le Parlement et la démocratie sociale, les droits des citoyens et les libertés publiques.
Dans une telle situation, l’annonce par le Président de la République de la dissolution de l’Assemblée nationale place l’extrême droite aux portes du pouvoir.
Le Parti communiste français mesure avec une extrême gravité cette situation et appelle à un sursaut national, fort de son implication dans les grandes luttes progressistes de notre histoire pour des conquis sociaux et dans la résistance au fascisme.
Nous remercions les plus de 583 000 électeurs et électrices qui ont voté pour la liste « Gauche unie pour le monde du travail » conduite par Léon Deffontaines, les forces politiques qui ont animé avec nous ce rassemblement, les hommes et les femmes engagés dans les grandes luttes du monde du travail qui étaient candidats sur notre liste ou l’ont soutenu. Nous les appelons toutes et tous à poursuivre la mobilisation et à répondre avec nous à cette exigence d’un sursaut.
Le Parti communiste français appel à investir le nouveau front populaire initié ce soir par nos forces de gauche réunies.
2
Le PCF salue la déclaration intersyndicale de la CFDT, la CGT, l’UNSA, la FSU et Solidaires appelant à entendre les exigences sociales et les aspirations des travailleurs et travailleuses.
L’heure est venue d’empêcher l’extrême droite de faire main basse sur la France et de conquérir une majorité de gauche. Notre réponse doit être inédite.
Soyons à la hauteur du danger qui menace le pays, tirons toutes les leçons des raisons qui ont éloigné une partie de nos concitoyens de la gauche et agissons sans démarche hégémonique. Notre unité, pour réussir, doit être respectueuse de la diversité des différents partenaires. Pour être efficace elle doit porter un certain nombre de propositions précises ouvrant aux transformations nécessaires à une alternative à la politique d’E. Macron et du RN. Nous portons l’ambition que ces propositions allient objectifs sociaux, écologiques et émancipateurs, moyens financiers à la hauteur et des pouvoirs démocratiques nouveaux pour les mobiliser.
Avec un⸱e seul⸱e candidat⸱e à gauche par circonscription, faisons réélire tous les députés de gauche et écologistes et gagnons une majorité de gauche en faisant battre les candidats et candidates du Rassemblement national partout en France.
L’heure est à agir pour bâtir de nouveaux jours heureux répondant aux besoins populaires : permettre à nos concitoyens de vivre dignement de leur travail et ouvrir le chemin d’un nouveau mode de développement et de nouvelles conquêtes sociales et démocratiques ; stopper la spirale de la guerre en Ukraine et construire la paix et la sécurité collective en Europe et dans le monde, comme l’exige la situation à Gaza et dans les grands conflits en cours ; relever, dans la justice sociale, le défi de la lutte contre le réchauffement climatique.
Paris, le 10 juin 2024
Parti communiste français.

Declaration-Front-populaire

 

Un bateau pour Gaza

Parce que nous ne pouvons imaginer un monde sans justice sociale et sans Paix.

Communiqué du Mouvement de la Paix :

Bonjour à toutes et tous,

Sans doute êtes vous assommés comme moi par le résultat des élections et la dissolution de l’assemblée nationale qui laisse présager le pire peut-être pour notre pays.
Certes les sondages prévoyaient ce raz de marée du RN mais on pouvait espérer un sursaut des électeurs de gauche.
Surfant sur la misère du peuple qui se sent oublié et méprisé,  l’extrême droite, particulièrement aidée, voir secondée par les principaux médias, est parvenue à s’imposer dans pratiquement  toutes les régions , y compris la Bretagne.
Face aux dangers qui nous guettent , notre comité exprime avec force le rejet du racisme, de la xénophobie et des politiques anti-sociales que pourrait mettre en oeuvre le RN.
Le RN a su flatter  les électeurs, omettant la réalité de leurs votes antisociaux au parlement français comme au parlement européen.
Il est de notre responsabilité de citoyens d’alerter l’opinion publique sur la duplicité de l’extrême droite.
Seuls les idéaux de justice, de respect mutuel, de solidarité, de fraternité et d’amitiés entre les peuples permettront la réalisation concrète des aspirations des peuples et des droits humains ( économiques, sociaux, démocratiques, environnementaux, culturels et droit à la PAIX) en France et dans le monde.
J’en profite pour vous inviter au rassemblement prévu à Brest du 12 au 15 juin prochain pour célébrer l’arrivée du Bateau pour Gaza qui transporte des vivres et des médicaments pour nos frères gazaouis qui vivent en ce moment même un véritable enfer.
Ci-dessous, se trouve le programme et la très belle affiche réalisée par un jeune graphiste de Brest.
Petit changement: le bateau sera à Quai à la Marina, tout près du quai Malbert.

Le collectif brestois ” pour une paix juste au moyen orient ” dont fait partie notre comité s’est très investi dans l’organisation de cet évènement et espère voir beaucoup de militants attachés à la Paix  durant ces 3 jours.
Amitiés pacifistes
Noëlle Péoc’h

UN BATEAU POUR GAZA (le lieu a été changé à la demande du sous préfet : ce sera à la Marina non loin du quai Malbert)

Programme:- 12 juin: arrivée du bateau en fanfares et chorales à 18h30, quai Malbert ( ce sera à la Marina non loin du quai Malbert)

– 13 juin: chorales à 18h à la Marina .
Conférence du  Dr Pitti médecin ayant travailler à Gaza qui apportera son témoignage  à 20 h salle des syndicats , maison du peuple à Brest

– 14 juin : Forum 16-18h : discussions libres sur la situation en Palestine occupée. Concerts à la Marina 18-22h,

– 15 juin: départ du bateau,  en matinée,  depuis le port, le minou, à vos drapeaux !